Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

#Bellcause: Comment la maladie mentale affecte ma famille

25/01/2017 Isabelle Racicot

Je l’ai toujours appelée « ma reine de Trinidad » parce qu’elle était belle, forte et fière. J’étais intimidée par cette femme qui avait toute une force de caractère. Elle était le point central de son entourage, à la fois une amie convoitée, une confidente, une grande soeur et le pilier de sa famille.

“massage”

Angela a quitté son île des Caraïbes à 18 ans pour se forger une vie en Amérique et a réussi là où plusieurs ont échoué. Malgré une peine d’amour qui l’a forcée à élever seule ses deux garçons, elle n’a jamais failli à ses obligations. Au contraire malgré un revenu modeste, elle a ouvert sa maison comme foyer d’accueil à des enfants en manque d’amour et de structure.

Elle a passé sa vie à travailler fort, à élever ses enfants et à prendre soin de ses parents et de ses frères. La retraite s’annonçait douce, paisible et surtout bien méritée. Elle allait profiter de la vie avec ses amies, ses petits-enfants et surtout nous faire profiter de ses expériences de vie. Mais voilà que les choses ont changées.

Aujourd’hui, les moments où j’ai l’impression d’être avec « ma reine » sont de moins en moins nombreux. Tranquillement, sournoisement, la démence à pris possession de son cerveau. Celle qui était reconnue sur la rue comme « la maman la plus stricte » a maintenant besoin de ses enfants pour l’aider à s’habiller, pour se rappeler de manger ou pour téléphoner.

Par moment, elle retourne en enfance, d’autres fois, elle fabule un présent qui existe seulement dans SA réalité, dans SA tête et parfois,nous avons des moments de grâce! Ceux qui nous donnent l’impression, l’espace d’un instant, que nous avons retrouvé notre reine de Trinidad. Ces moments là, sont de plus en plus rares et de plus en plus espacés.

La maladie mentale est injuste ! Comment une personne qui a donné le meilleur d’elle-même aux autres toute sa vie, termine la sienne de plus en plus isolée du monde qu’elle a aidé à bâtir?

Je la regarde et j’ai le coeur gros. J’aimerais pouvoir trouver un remède miracle qui lui permettrait de retrouver sa mémoire d’antan. J’aimerais pouvoir converser avec cette femme d’expérience qui aurait tellement à m’apprendre.

Quand je la regarde, je pense surtout à mon mari et à son frère qui voient leur mère, leur superwoman disparaître petit à petit. Je les observe prendre soin d’elle comme si elle était leur enfant et je sens leur peine immense. Chaque geste qu’ils posent, chaque phrase qu’ils répètent pour elle, est empreint d’un amour inconditionnel.

“massage”

Oui, la vie est injuste. Un jour, ma reine va nous quitter, et j’espère seulement, que malgré sa maladie elle va partir sachant qu’elle a été beaucoup aimée.

Si vous vous demandez si un de vos proches est atteint de démence ou d’alzheimer, je vous invite à lui faire passer ce test  bien simple.

Je vous suggère aussi cet excellent ouvrage du réputé Dr. Serge Gauthier, M.D., FRCPC

Pour chaque message texte que vous envoyez aujourd’hui, 25 janvier, Bell versera 5 ¢ de plus pour des initiatives en santé mentale. #BellCause