Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Botox pour cheveux

29/02/2016 Marie-Claude Savard

Dans le sport du sport, on appelle ça un game changer. Un élément si puissant, qu’il change complètement la donne.

Dans le monde de la coiffure, au 18e siècle, il y a eu le shampoing; au 19e, la commercialisation de la teinture; au 20e, l’invention du séchoir, du fer à friser et du fer plat. Jusqu’à maintenant, le 21e siècle est l’ère du lissage à la kératine.

Personnellement, c’est l’avènement technologique qui a totalement changé ma vie. C’est le procédé qui me permet de faire du yoga chaud, de me baigner et de passer à travers les canicules de juillet sans ressembler à Cameron Diaz dans Being John Malkovich.

Pourtant, j’ai longtemps hésité avant d’écrire la chronique.

C’est que le lissage à la kératine est controversé. Tellement controversé, que Santé Canada en a déconseillé l’utilisation en 2011 et a même interdit la vente de certains produits.

Dans sa première version commercialisée en Amérique du Nord en 2005, le Brazilian Blowout contenait des quantités nocives de formaldéhyde, un carcinogène reconnu. On parle de 14 % du contenu du traitement. Aujourd’hui, les nouvelles formules comme le Brazilian Blowout Zéro contiennent peu ou pas de formaldéhyde. Il n’en reste pas moins que c’est un procédé chimique.

Jacynthe René ne ferait pas de Brazilian Blowout. Marie-Claude Savard, oui.

Ça mange quoi, en hiver?

L’anatomie de nos cheveux varie selon notre génétique, et même nos niveaux d’hormones. Chez les Caucasiens, ce qui fait qu’un cheveu frise est à 80 % relié à l’ouverture des cuticules sur la tige. Plus la cuticule est compacte, moins le cheveu est poreux ; moins le cheveu est poreux, plus il garde son hydratation ; plus il brille et moins il réagit à l’humidité. Le lissage à la kératine consiste à « coller » les cuticules sur la tige. La colle, c’est la solution à base de kératine, et c’est le fer plat à haute température qui fixe la cuticule. L’opération de « collage » tient entre 3 et 4 mois, selon la fréquence des lavages et le type de produit utilisé. Graduellement, la kératine glisse sur la tige et les cheveux reviennent à leur état naturel. Par contre, ils n’ont pas été endommagés par les éléments pendant les 3 à 4 mois du traitement. C’est ce qui permet à bien des femmes de finalement faire pousser leurs cheveux sans qu’ils cassent.

Parlez-en à Jennifer Aniston, Salma Hayek, Taylor Swift, Selena Gomez, Victoria Beckham et Kate Middleton.

Le résultat est drastique. Le traitement réussit là où tous les autres produits de lissage ont échoué pendant des décennies : il répare le cheveu. Ce n’est donc pas tantune opération de défrisagequ’une opération de reconstruction. Les cheveux ondulent encore légèrement, mais ils sont surtout réparés. Finisles pointes fourchues et les cheveux secs. Plus besoin de fer plat ou même de séchoir. Les cheveux, qui sèchent à l’air libre, sont brillants et souples.

C’est une révolution au même titre que le botox dans les traitements antirides. Ily a même une compagnie qui appelle son lissage « botox pour cheveux ». Jamais je n’aurais cru atteindre ce genre de liberté capillaire.

Un choix personnel

C’est pour cette raison qu’après de multiples lectures, une consultation médicale, une étude détaillée des ingrédients qu’on retrouve dans les différentes formules légales au Canada, j’ai choisi de prendre le risque de m’exposer à ces toxines quatre fois par année.

Pour une pesco-végétarienne, non-fumeuse, sportive et orpheline de parents décédés du cancer, c’est un choix discutable, certes. Un risque mesuré, je crois. Pour le moment, les bénéfices pèsent plus dans ma balance personnelle que les inconvénients.

Je m’assume dans toutes mes contradictions, jusqu’au bout de mes cuticules de cheveux.

Le produit que j’utilise:

Brazilian Blowout Zero

http://bbto.ca/zero/

Coûts en salon: variable selon le produit, la longueur et l’épaisseur des cheveux. Entre 100 $ et 500 $.