Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Disney World : un rêve devenu réalité

18/07/2017 Sara Ménard

Notre premier voyage fut de ceux qui vous emballent l’esprit durant plusieurs années. Plus de cinq ans à revenir sur le même sujet de conversation. Oui, nos amis avaient hâte qu’on le fasse, notre voyage, pis qu’on arrête d’en parler ! Nous, on trouvait ça ben excitant d’en parler jour après jour. En plus, c’était la première fois où nous allions prendre l’avion ! Vous pensez à une destination exotique ? Tant pis si je vous déçois : nous, on avait choisi Disney World.

Le lieu où on espérait vivre le même trip que nos filles et avoir six ans à nouveau.

Je dois avouer qu’on a eu peur d’être trop emballés, trop préparés parce qu’on a passé beaucoup de nos soirées à regarder des vidéos des attractions, question de choisir celles qu’on ne voulait vraiment pas manquer. En même temps, on avait aussi peur d’arriver là et d’être un peu déçus vu qu’on savait déjà de quoi ça aurait l’air et qu’on avait de très grandes attentes pour notre premier voyage. Je confirme qu’on ne peut pas être trop préparé pour aller à Disney. On se doit d’étudier le sujet en profondeur avant le départ… Ce que j’ai fait avec grand plaisir. Livres, blogue de Disney, Instagram (pour voir les photos des repas), et le site web de Disney est super bien détaillé.

Dès l’instant où on a mis le pied dans le parc du Magic Kingdom, on s’est regardé mon amoureux et moi, et on avait les yeux pleins d’eau. Bon, il va clairement démentir cette phrase, mais la magie avait déjà commencé à opérer. Tout est tellement pensé dans les moindres détails, c’est un émerveillement visuel, on retrouve son cœur d’enfant à la seconde même où on y met les pieds. On savait qu’on allait avoir du plaisir et on n’a pas été déçus ! Pour ce qui est des attractions, il faut absolument l’option fast-pass et l’application sur le cellulaire. Ainsi, on peut réserver trois manèges par jour ; une fois les trois manèges faits, on peut refaire une réservation à la fois. Avoir rendez-vous pour un manège veut dire qu’on passe devant toute la file d’attente, c’est un incontournable !

L’application My Disney Experience permet, 180 jours à l’avance, de réserver ses restaurants. Là, vous vous dites que c’est bien trop d’avance, eh bien non… Les disponibilités des restos les plus populaires disparaissent très vite. On s’est gâtés, vu que c’était notre premier voyage, et on a opté pour le plan repas incluant deux collations, un repas rapide et un repas à table. Si on ne veut pas penser au budget une fois rendu là-bas, c’est l’idéal puisque tout est payé. Est-ce que c’est trop de nourriture ? Oui, dans notre cas, on a mangé beaucoup plus qu’à l’habitude. Comme ce sont des crédits repas cumulatifs pour la durée du séjour, nous avons opté pour partager des collations et des services rapides le matin et pour le dîner. Il y a vraiment un large éventail de collations. On a mangé des bagels, croissants, crêpes, fruits, salades, légumes, sushis, popsicles, etc. Si on fait quelques recherches, il est très facile de trouver les endroits où dénicher autre chose que du fast-food. J’ai été impressionnée par la qualité des plats que j’ai mangés, dont un tofu au pesto et légume grillé à tomber par terre au Harambe Market du parc Animal Kingdom.

Est-ce que j’y retournerais ? J’ai chicané ma meilleure amie à mon retour parce qu’elle ne m’avait pas avertie que je ferais une dépression quand ce serait fini… ça vous donne une idée du trip que j’ai vécu ! J’ai passé le retour dans l’avion à cacher difficilement mes larmes à ma fille de huit ans. Pendant deux semaines, j’ai envoyé des photos du voyage sur le cellulaire à mon homme pour lui rappeler les beaux moments qu’on a vécus et pour rêver au prochain voyage. On a eu du plaisir pur d’enfant, on a ri, on s’est amusé, on a été impressionnés et on a profité du moment présent à chaque instant avec nos filles. À mettre sur votre to-do list, ça vaut le détour !