Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Gabrielle Threlfall: L'ascension d’un mannequin Taille +

01/06/2016 Isabelle Racicot

J’ai récemment eu la chance de recevoir à mon émission de radio à RougeFM, une jeune femme, mannequin québécois, passionnée par son métier, qui rêve d’une carrière à l’international et qui est surtout fière de faire partie des mannequins dit "taille plus." Jusqu’à présent, elle a fait des campagnes pour Additionnelle, Reitmans, Laura Canada et Suzy Shier

Voici une rencontre avec une femme qui est tout aussi belle à l’extérieur, qu’à l’intérieur.

IR: Comment as-tu commencé?

GT: Je travaillais en événementiel et ce jour-là, il y avait des mannequins et des agences. Je me souviens être la plus grosse dans la place et j’étais plus petite qu’aujourd’hui ( Gabrielle est une taille 14.) Une femme d’une agence m’a abordé en me demandant combien je faisais de taille et je me souviens avoir été vraiment insultée. Puis finalement, Elle m’a dit “Didier, le directeur de l’agence et moi te trouvons vraiment belle. L’industrie de la taille forte est en hausse et on pense que tu serais parfaite.” Et là je me suis dit OK, en plus, tu me dis que je suis une taille forte ! Je ne savais pas trop comment prendre ça.

Après avoir décanté tout cela, j’ai décidé de tenter ma chance. J’ai envoyé des photos et j’ai commencé à avoir des contrats. Je suis avec l’agence NEXT depuis 6 ans.

IR : Tu avais 17 ans à l’époque. L’adolescence n’est pas facile pour personne et particulièrement pour la femme. De plus, la société est dure envers ceux qui ont un surplus de poids. Comment as-tu fait pour ne pas laisser ta confiance se faire ébranlée?

GT: Honnêtement, au début c’était très difficile. En plus, je n’avais pas beaucoup de contrats. À chaque fois, j’avais l’impression de ne pas être à ma place. J’ai eu la chance d’avoir des personnes sur mon passage qui m’ont beaucoup encouragé, qui m’ont dit que j’étais belle, que je pourrais avoir une grande carrière de mannequin et au fut et à mesure, j’ai commencé moi aussi à y croire et surtout à m’accepter et à m’assumer. À partir de ce moment là, les portes ont commencé à s’ouvrir d’avantage. J’ai réalisé que les gens étaient attirés envers les personnes qui dégagent une confiance en elles. C’est ce que je souhaitais être.

IR: Comme mannequin taille +, est-ce que tu dois quand même suivre un régime et surveiller ta taille? Ou toi, contrairement à d’autres, tu as le meilleur des deux mondes?

GT: C’est sur que mon corps est mon outil de travail alors c’est une constante préoccupation, mais je ne fais pas de régime. J’ai décidé de commencer à m’entraîner non pas parce que je veux perdre du poids, mais parce que je veux être plus ferme. J’avoue que dans mon cas, j’ai un peu le meilleur des deux mondes parce que je ne prive pas de manger une pizza si le coeur m’en dit.

IR: Est-ce que sur un shooting photo, on t’a déjà dit que tu étais trop mince?

GT: Non, bien en fait, c’est déjà arrivé parce que les vêtements étaient trop grands, mais non, c’est plus sur les réseaux sociaux que je me fais critiquer des fois. On me dit que je ne suis pas vraiment taille plus. Certaines femmes disent ne pas être capables de s’identifier à moi parce que je ne suis pas assez corpulente. Pourtant, taille plus commence à 14 ans et c’est ce que j’habille.

IR: C’est hallucinant, on est jamais correct. On se fait dire qu’on est trop grosse ou trop mince, pas assez grosse, pas assez mince. Quand tu vois des filles qui sont minces et qui disent se trouver grosses, est-ce que ça te dérange?

Oui parce qu’elles sont belles. La beauté est multiple. Je pense que la beauté, c’est d’abord une question de personnalité. Et puis, qu’on soit minces, petites, grandes ou grosses, je pense que les femmes qui sont bien dans leur peau, dégagent cette beauté particulière qu’on recherche. Je n’ai rien contre les femmes qui sont très minces, tant qu’elles soient en santé.

Récemment, Gabrielle a fait un shooting photo pour les maillots de bain Sky Swimwear. J’ai l’impression que sa carrière va prendre de plus en plus d’ampleur. D’ailleurs, son agence et elle travaillent présentement dans le but de percer le marché américain. L’industrie de la taille plus aux États-Unis est énorme, mais la demande l’est tout autant. Il s’agit donc d’un long processus. Gabrielle est aussi représentée par l’agence Francina Models à Barcelone en Espagne, un autre marché à exploiter. Quoi qu’il arrive, nous allons suivre sa carrière de près.

Pour les infos: NEXT Canada || http://www.nextmodels.ca/plus-size-montreal#/gabrielle/