Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n'a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

J'ai brisé la tradition

09/01/2018 Isabelle Racicot

J’ai beau être une fille qui n’aime pas la routine et qui a toujours besoin de changements, il y a des traditions qui demeurent pour moi très importantes : aller prendre une crème glacée avec les enfants à la fin des classes en juin, mon weekend annuel avec mes meilleures amies et célébrer Noël avec ma famille, mes amis et mes voisins. Mais cette année, pour la première fois, j’ai rompu avec la tradition des fêtes et nous avons décidé de passer Noël et le jour de l’An dans le Sud, juste tous les quatre, mes enfants, mon mari et moi.

Bon, je sens que ceux qui sont restés au Québec pour les fêtes vont me féliciter du sixième sens que nous avons eu de quitter juste avant que Dame Nature déverse des records de températures à la baisse, mais j’avais quand même quelques appréhensions : Vais-je trouver difficile de ne pas passer un Noël « blanc »? Vais-je trouver le temps long sans voir famille et amis?

Et si vous avez lu mon texte l’an dernier, vous savez que j’accorde une grande importance (peut-être trop) à la façon dont je vis le passage du 31 décembre au 1er janvier. Dans ma tête, cela à une incidence sur le genre d’année qui m’attend. En passant, je travaillais sur la colline parlementaire le 31 l’an passé et j’ai d’ailleurs eu une année de travail extraordinaire. Donc, je me demandais quel ton j’allais donner à mon année en ayant les deux pieds dans le sable. Est-ce que ça signifie que je travaillerai beaucoup moins? Ou au contraire, que je serai dans une disposition extraordinaire? Est‑ce que ce sera une année marquée par les voyages ou est-ce que ça signifie que je vais faire le vide autour de moi? Je le sais, il s’en passe des choses dans ma tête... Ces deux semaines passées dans le Sud m’ont fait le plus grand bien (visiblement, j’en avais besoin) :) Elles m’ont permis de prendre le recul nécessaire et de profiter pleinement de mes amours.

Mon année 2018

LIBERTÉ est le mot qui m’est venu à l’esprit le 31 décembre, à minuit, lorsque je dansais sur la plage, pieds nus, en regardant les étoiles. Chaque année, grâce à l’initiative de mon amie Élyse Marquis, je choisis un mot qui donne le ton à mon année. Ça marche à tout coup! Cette année, le mot est donc liberté. J’ai envie de me sentir plus libre d’esprit, plus libre de mes décisions, plus libre d’être qui je suis en 2018. La liberté pour moi, c’est aussi de laisser plus de place à la folie, aux aventures et au plaisir et d’avoir la liberté de dire NON. La vie passe à 100 km à l’heure; il faut prendre le temps de s’arrêter et de savourer l’instant présent.

Mes vacances avec les trois hommes de ma vie ont été fabuleuses, par moment, je dirais même magiques! En plus de se retrouver les quatre ensemble, l’endroit où nous étions (Hotel Emotions, Playa Dorada, pour les curieux :)) était merveilleux. Nous avons pris un risque puisque l’hôtel ouvrait ses portes six jours avant notre arrivée, mais nous n’en gardons que de bons souvenirs. D’ailleurs, j’y ai rencontré une femme extraordinaire que je vous présenterai sous peu dans un autre article.

Pour la petite histoire, j’ai quand même tenu à garder certaines traditions avec amis et famille. J’ai simplement fêté Noël avec eux bien avant le 24 décembre. :)

Bon début d’année 2018 à vous. Je vous souhaite de sortir de votre zone de confort. Des fois, c’est bon de briser avec la tradition. xxx