Livraison gratuite sur toute commande de $50+
Aucun produit n'a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Lettre de Isabelle Racicot: Le Nouvel an 2017

04/01/2017 Isabelle Racicot

Je ne suis pas superstitieuse, mais j’accorde de l’importance à la façon dont je termine mon année et que je commence la prochaine. Mes 31 décembre non pas tous étés célébrés de la même façon, mais ils ont souvent servi à donner le ton à mon année à venir. Par exemple, après une année forte en émotion, j’avais tendance à privilégier les veilles de jour de l’an plus intimes, plus tranquilles. Peut-être que j’avais ainsi l’impression d’appeler au calme et à la sérénité pour l’année qui débute.

J’accorde aussi une importance aux gens qui m’entourent lors de la veille de la St-Sylvestre (expression que nos grands-parents utilisaient). J’aime être avec mon clan, ma gang; des êtres chers. Des gros partys où je ne connais pas beaucoup de gens, non merci, pas pour moi. C’était agréable dans ma jeune vingtaine, mais plus maintenant.

D’être avec les gens que j’aime me donne le sentiment que je ne manquerai pas d’amour ni de soutien au cours de l’année à venir. Suis-je la seule à penser comme ça?

Cette année, pour une rare fois depuis mon époque de barmaid, j’ai travaillé un 31 décembre. J’animais les festivités qui lançaient le 150e anniversaire de la Confédération, sur la Colline Parlementaire, à Ottawa. Une expérience que je ne pouvais refuser! Je me suis donc retrouvée, en ce dernier jour de 2016, avec un paquet de gens que je ne connaissais pas, à faire ce que j’ai trop souvent fait cette année…travailler! Est-ce que ça veut dire que mon désir de trouver un meilleur équilibre entre travail et vie personnelle vient d’être balancé aux poubelles pour 2017 en travaillant un 31 décembre?

Isabelle Racicot et Carly Rae Jepsen.

 

C’est l’avenir qui me le dira, mais pour l’instant, je suis TELLEMENT heureuse de la façon dont mon année 2016 s’est terminée. J’ai fait la rencontre de merveilleuses nouvelles personnes (comme Carly Rae Jepsen et Brett Kissel), le travail s’est fait dans le plaisir, et tout le long de la soirée, j’avais l’impression d’être sur mon X en animant cet évènement. Mon passage en 2017 s’est fait dans le bonheur et l’excitation.

Isabelle Racicot et Brett Kissel.

 

Bonus: ma famille et des amis s’étaient déplacés pour ne pas me laisser seule. Si le 31 est synonyme de mon année à venir, je pense que je vais vivre des expériences nouvelles au cours de 2017, faire des rencontres marquantes et je vais apprécier ce que j’ai et non ce que je n’ai pas.

En 2017, je vous souhaite, chers lecteur, la santé (c’est cliché mais essentiel au reste.) Je vous souhaite de voir le verre à 1/2 plein et non à 1/2 vide, je vous souhaite de vous « mettre en danger » et d’essayer des nouvelles avenues. Faites-vous davantage confiance et ayez confiance-en la vie.

En 2017, je NOUS souhaite un monde plus paisible, des réseaux sociaux moins agressifs et beaucoup d’entraide humaine.

So, Brett n'est pas le meilleur pour prendre des selfies (avec Brett Kissel, Minister Joly, Rick Mercer and Carly Rae Jepsen Caption).

 

J’espère que votre passage de 2016 à 2017 s’est bien déroulé. Bonne et heureuse année chers amis de Picoum.