Livraison gratuite sur toute commande de $50+
Aucun produit n'a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Maison Cyma : la mode écoresponsable

29/06/2016 Jennifer Braun

Si vous demandez aux créatrices de Maison Cyma quand elles ont lancé leur marque, elles peuvent vous répondre avec un peu d'humour que c’était à l’âge de 10 ans.

Comme beaucoup de petites filles, les amis de longue date Cynthia Girard et Marie-Jo Dorval jouaient à s’habiller et à défiler quand elles étaient plus jeunes. Elles fabriquaient même des vêtements avec de vieux tissus pour une entreprise de mode qu’elles baptisaient à l'époque Cyma Designs.

« Quand nous étions plus jeunes, je ne pense pas qu’on se rendait compte, à quel point la mode était une passion », explique Mary-Jo. « C’est vraiment de nombreuses années après qu’on s'est rendu compte qu’on pouvait joindre cette passion à notre travail. »

Plus d'une décennie plus tard, armées de leurs diplômes en gestion et design de la mode, le duo lance « officiellement » Maison Cyma sur la grande scène à l’automne dernier, au Fashion Week de New York.

J'ai discuté avec le duo pour en apprendre davantage sur la philosophie de la marque et de leurs lignes de vêtements pour femmes et accessoires écoresponsable:

Quelle est la philosophie de la marque Maison Cyma ?

Cynthia : En fait notre angle principal c’est vraiment l’écologie. On essaie d’avoir le plus de respect possible dans notre processus, que ce soit envers les animaux ou envers l’environnement. Donc on utilise seulement de la fourrure recycler. Aussi on utilise le cuir de poisson, donc c’est un cuir qui est beaucoup plus écologique que le cuir bovin, qui est une industrie très polluante. On veut sensibiliser les gens sur la provenance des matériaux. Aussi, ce qui est éthique, c’est que tout est fait à la main, à Montréal. Donc c’est vraiment ça tout le processus pour avoir une compagnie qui soit un peu dans l’air du temps et qui prône des changements positifs.

Pourquoi avez-vous décidé de créer une compagnie qui est basée sur des valeurs éthiques ?

Mary-Jo : Aujourd’hui, nous sommes envahies par la surconsommation et on est très consciente des enjeux environnementaux et sociétaux que cela pose, on voyait une réelle lacune dans ce système et un manquement pour allier la mode et l’éthique. On avait une envie de faire mieux, et de donner ce que l’on pouvait pour contribuer au bienêtre de la planète et de la société en général.

Cynthia : Notre compagnie est aussi un moyen de véhiculer nos valeurs à plus grande échelle et de proposer une consommation alternative grâce à nos produits.

D’où proviennent vos matériaux ?

Cynthia : Le cuir de poison provient de l’industrie de la pêche, et non de l’industrie de la surpêche, il est important de le préciser. La peau des poissons est retirée dans les bateaux et au lieu qu’elles soient rejetées à la mer, ce qui est très polluant, car le processus de désintégration est lent, elles sont utilisées pour être tannées et donc pour fabriquer du cuir. Ce cuir est tanné exactement comme le cuir régulier, mais les produits utilisés sont beaucoup moins nocifs pour l’environnement.

Quelle est l’inspiration derrière votre récente collection d’accessoire ?

Cynthia : On a souvent notre clientèle en tête quand on design. On a plusieurs types de clientes donc on avait en tête la femme branchée, mais aussi celle qui travaille au bureau. En fait, c’est la femme dynamique qui a envie d’avoir un article éthique pour agencer sa tenue.

Quel est votre item le plus populaire en ce moment ?

Cynthia : Nos bracelets en cuir et les pendentifs sont nos deux items les plus en vogue en ce moment.