Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Motivation du lundi : Comment fait-elle ? - Natasha Gargiulo

21/08/2017 Sofia Ruggiero

Les femmes à travers le Canada font leur place dans le monde du travail tout en continuant de profiter de la vie. « Motivation du lundi : Comment fait-elle ? » est une série d’articles sur des femmes remarquables qui travaillent dans divers domaines et qui réussissent à trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle. Certainement un grand défi de notre génération ! Pour cet article, nous avons rencontré Natasha Gargiulo, animatrice à Virgin Radio, correspondante pour Entertainement Tonight Canada, partenaire et cofondatrice de Maddy K Inspires.

Peux-tu décrire ce que tu fais ?

Je suis animatrice de télévision et de radio. Je divertis et informe les auditeurs sur divers sujets. Je rends l’information accessible.

À quoi ressemble une journée type ?

Étant donné que j’occupe plusieurs emplois, chaque jour peut être différent. Ce qui ne change pas, par contre, est le temps consacré à mon rôle de maman monoparentale. Ma priorité dans la vie, et cela depuis qu’elle est au monde, c’est ma fille.

Ma journée débute dès 3 h 45, le matin, et se termine aux alentours de 22 h. J’anime l’émission du matin à la radio, et je quitte ensuite la station pour aller reconduire ma fille à l’école. Je poursuis la journée en enregistrant des capsules pour ET Canada, ou bien je travaille avec ma partenaire Maddy K à l’élaboration d’un projet de lieu de retraite stimulant pour femmes. J’ai toujours plusieurs idées en tête, comme celle, entre autres, de lancer un show télé pour les femmes. Et combien d’autres encore !

Quels sont les défis que tu rencontres comme femme d’affaires ?

Mon plus grand défi est certainement de trouver un équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie familiale. Je voudrais être la meilleure dans tout ce que j’entreprends, ne jamais échouer et réussir à surmonter le sentiment de culpabilité maternelle; devenir la superwoman comme la plupart de nous voudrait être ! Je me convaincs que ce que je fais, je le fais pour moi et pour être un bon modèle pour ma fille. Je ne veux surtout pas la décevoir. C’est ça mon plus grand défi ! Je suis une mère comblée, mais pour me sentir accomplie, j’ai besoin de me réaliser en tant que femme par le travail.

Comment arrives-tu à relever ces défis ?

L’important est de s’entourer de personnes de confiance. Et pour cela, je suis choyée. Lorsque je me remets en question, que je vis des moments de doute ou de culpabilité, je parle avec mes amis, je sollicite leur aide et, ensemble, nous trouvons des solutions. Parfois, quand rien ne va plus, je prends une pause, je respire et je me dis, avec confiance, que tout ira bien.

Avec un horaire aussi chargé, comment arrives-tu à trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle ? As-tu quelques trucs ?

Lorsque je sais qu’un voyage d’affaires se prépare ou que je doive m’absenter pour le travail, je m’assure de passer une journée ou une fin de semaine entièrement dédiée à ma fille. Je nous planifie des activités, des sorties comme aller se balader en ville, ensemble. Je trouve ça vraiment important ! Comme je quitte la maison à 4 h 30, chaque jour, alors qu’il fait encore noir, elle a l’impression que je travaille la nuit. Elle sait aussi que mon travail exige que je m’absente parfois quelques jours, lorsque je voyage. J’essaie d’être honnête le plus possible. Je veux qu’elle comprenne ce que je fais. Je l’informe de mes horaires et je lui envoie des photos, ainsi, elle peut avoir l’impression de participer et peut mieux réaliser l’importance de travailler.

Que fais-tu pour te détendre ?

J’adore le vin ! Je ne connais aucune femme qui n’aime pas une bonne bouteille. J’aime être chez moi, recevoir mes amis, même après tous mes voyages et mes événements. Nous menons tous des vies effrénées, au lieu de s’appeler, on se texte, … alors j’aime que mes amis viennent chez moi, prendre un verre ; on se raconte nos journées, on se met à jour, quoi ! J’aime aussi lire, marcher et surtout passer du temps avec ma fille.

Bon, ma prochaine question était : vin ou cocktail ? Je crois connaître la réponse.

Eh oui, le vin ! Je ne suis pas du type qui aime les mélanges ou les boissons fortes, moi, j’adore le vin ! J’ai un penchant pour le vin rouge, même si l’été il m’arrive de me laisser tenter par un rosé ou un Chardonnay. Sinon, je suis une passionnée de vin rouge. J’adore lire et m’informer sur l’art du vin et découvrir de nouveaux cépages.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

« Saute avant de regarder ». Une bonne amie à moi, Debbie Travis, a eu beaucoup d’influence sur moi. Avec ET Canada, nous avons couvert l’ouverture de son lieu de retraite en Toscane. Pendant le voyage, j’ai fait la rencontre de Frances Mayes, l’auteure du livre Sous le soleil de Toscane. J’ai eu la chance de partager un repas avec elle et de rencontrer son mari, auteur lui aussi, qui m’a demandé ce que je voulais faire dans la vie. Je me rappelle combien mes doutes et mes peurs me paralysaient. Je savais ce que je voulais, mais j’ignorais comment y parvenir. C’est là qu’il m’a regardée et qu’il m’a dit : « Natasha, saute avant de regarder ! Arrête d’y penser et fais-le, parce que si tu ne sautes pas maintenant, il ne restera peut-être plus d’eau dans laquelle tomber ». Et il avait raison. Quel est le pire qui puisse arriver ? Essaie, et si ça ne fonctionne pas pour toi, et bien essaie encore. Mais si tu prends trop de temps à analyser la situation, le doute risque de venir s’installer entre tes rêves et toi. Depuis ce jour, c’est toujours ainsi que j’ai vécu ma vie. Fais-le et la vie va se charger du reste.

Qu’est-ce que le succès pour toi ?

Le succès, c’est d’être heureux ! Ce n’est pas monétaire ou financier, c’est d’aimer ce que tu fais. Si tu te réveilles en te disant que tu aimes ton travail, que tu as hâte de retrouver les gens qui partagent ton métier, que tu aimes aider, encourager et inspirer les gens à vivre ainsi, et bien c’est ça le succès ! On a tous rencontré une personne en se disant : « Wow, lui, il a vraiment l’air d’avoir réussi !», alors qu’en réalité il détestait son emploi, malgré les nombreux chiffres sur son chèque de paye. Pour moi, le succès c’est d’être heureux au point que ce bonheur inspire les gens autour à l’être aussi.

Connaissez-vous quelqu'un qui devrait figurer dans cette série de nouvelle? Envoyer un courriel à [email protected]