Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Motivation du lundi: Comment fait-elle?- Christie Lohr

13/03/2017 Jennifer Braun

Les femmes à travers le Canada font leur place dans le monde du travail tout en continuant de profiter de la vie. « Motivation du lundi : Comment fait-elle ? » est une série d’articles sur des femmes remarquables qui travaillent dans divers domaines et qui réussissent à trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle. Certainement un grand défi de notre génération ! Pour cet épisode, nous avons discuté avec Christie Lohr - Fondatrice du site Web Style Nine to Five, Beauty Nine to Five et plus récemment Bev Nine to Five.

Tu as lancé Style Nine to Five en 2010, peux-tu me dire comment ça a commencé?

Je travaillais dans l'industrie de la mode depuis mes 19 ans, et j'avais fait des études à l'école de marketing de mode. Avant de lancer Style Nine to Five, mon dernier emploi étais d’être recruteur et c’est à ce moment-là que j’ai réalisé qu’il y avait un besoin spécifique pour les emplois de la mode. J'affichais des annonces sur des sites d'emplois généraux et je dépensais même de l'argent pour publier des annonces dans les journaux. Malgré cela, j'avais quand même beaucoup de difficultés à trouver des candidats qualifiés. J’ai littéralement pris le téléphone pour appeler un designer que je connaissais afin de lui expliquer mon idée et de lui demander s’il pouvait le faire. Nous avons donc créé le site Web ensemble, et j'ai quitté mon emploi environ trois semaines plus tard.

Beaucoup de gens pensent lancer une entreprise, mais ils ne le font pas réellement! As-tu toujours voulu être propriétaire d'une entreprise?

J'ai toujours été une preneuse de risque, j'ai toujours eu un esprit d'entrepreneure, et je suis assez courageuse. Effectivement, beaucoup de gens ont une idée dans la tête, mais ils ne la réalisent jamais, moi je dis, quand vous avez une idée, passer à l’action pendant que la passion est là et enflammez-vous. Si vous attendez un mois ou deux, cette passion peut commencer à s'estomper. Quand j’ai une idée, je le fais le jour même et je n’attends pas.

Alors, à quoi ressemble une journée typique pour toi ?

Dès que je me réveille - malheureusement - je prends mon téléphone et avant même d'allumer les lumières je regarde mes courriels, et les médias sociaux pendant environ 15 minutes. Parfois, je publie même mon premier Instagram depuis mon lit. Ensuite, je me maquille et je sors prendre un café. Je le fais tous les matins. J'ai un bureau à la maison, donc ça me permet de prendre l’air tous les jours. C'est seulement à 10 minutes à pied de chez moi, mais ça m’aère l’esprit et débute bien ma journée. Je suis plus productive avant 14 -15 heures alors je m'assoie avec mon café et je travaille autant que possible avant, et après je m’occupe des tâches moins importantes. Parfois, je profite de ce moment-là pour prendre une pause et aller faire une promenade pour aller chercher un smoothie. À 17 h 30, c'est mon cours de gym, je mange, et je travaille de nouveau jusqu'à environ 23 heures. Mes jours ne finissent jamais. En tant qu’entrepreneure, vous devez vraiment aimer ce que vous faites parce que vous avez toujours des choses à faire.

Quelles sont tes tâches quotidiennes?

Les choses peuvent être assez différentes tout au long de la journée. Comme la semaine dernière, je suis allée au showroom pour voir les nouvelles collections et des échantillons afin que je puisse les partager sur les médias sociaux parce que ma marque est quelque chose que je prends aussi très au sérieux. Donc, mes jours se suivent mais ne se ressemblent pas, mais pour la plupart, je travaille sur le développement de la marque, le service à la clientèle et les médias sociaux.

Quels sont les défis auxquels tu as fait face en tant que femme d’affaires?

Je ne sais pas si c'est un défi, mais la croissance de mon site Web a été un peu lente, donc il aurait fallu que je paye pour des campagnes publicitaires dans les magazines ou sur les panneaux d'affichage.Je pense donc que le défi n'était pas de réaliser mon projet mais de le faire grandir avec un faible budget. Aussi, à l’époque ou j'ai lancé l’entreprise il y a sept ans, il n'y avait pas Instagram ou d’influenceur pour m'aider à faire grandir ma marque. C'étaient des moments différents. Donc, dans les deux-trois dernières années, le site a vraiment grandi grâce aux médias sociaux.

Quand tu as commencé, les choses étaient lentes. As-tu déjà été découragé?

Non. Je n'ai jamais eu de plan B parce que je savais que cela fonctionnerait. Je n'ai jamais éloigné mon esprit de mon objectif final. Je me disais qu’il fallait un nom familier et un endroit pour trouver des emplois liés à la mode. J'ai juste focusé sur ce but. J'ai toujours cru en mon idée.

Tu diriges une entreprise depuis 7 ans, as-tu des astuces pour t’aider à jongler entre l’équilibre travail et vie professionnelle ?

Ce que j'ai commencé à faire c’est d'allouer des jours différents pour travailler sur chacun de mes sites Web. Mes sites Web sont Style Nine to Five Canada, Style Nine to Five New York que j'ai lancé il y a environ trois ans, et j'ai aussi Beauty Nine to Five et Bev Nine to Five. Donc chaque jour, j'essaie de me concentrer sur un site différent parce qu'être occupé ne signifie pas être efficace et encore moins être productif. J'essaie de ne plus me sentir coupable s'il y a des choses que je veux faire pendant la journée, comme en été, je vais faire une randonnée pendant la journée. Je ne me bats pas non plus avec le temps.

Comment aimes-tu te détendre?

Le gym! Le bien-être que je ressens après une séance d'entraînement est le meilleur médicament ou le meilleur soulagement au stress que je peux avoir. J'aime aussi le plein air, le désert, et aller faire des randonnées. Ensuite, il y a aussi les Happy Hour et les verres de vin (rires).

Quels conseils donnerais-tu aux autres femmes entrepreneures?

Je ne me compare jamais à personne et je ne regarde même pas ce que fait la concurrence. Je ne sais même pas s'il y a un autre site comme le mien et je m'en fous. Ne gaspillez pas votre énergie à regarder ce que tout le monde fait parce que vous diluez l’unicité de votre propre marque et de votre vision.

Comment définirais-tu le succès?

À travers l’impact sur la vie des autres. J'aime aider les gens à trouver un emploi. J'ai toujours aimé la mode, mais j'avais besoin de plus que de la mode. J'avais besoin d'un objectif et d’aider les gens à trouver un emploi, d'entendre parler de leur première journée, et l'impact que j'ai est ce que j'aime.

Connaissez-vous quelqu'un que nous devrions interroger pour cette série? Envoyer un courriel à [email protected]