Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Motivation du lundi : Édition spéciale avec Isabelle Racicot pour l’anniversaire de Picoum

05/12/2016 Jennifer Braun

Les femmes à travers le Canada font leur place dans le monde du travail tout en continuant de profiter de la vie. « Motivation du lundi : Comment fait-elle ? » est une série d’articles sur des femmes remarquables qui travaillent dans divers domaines et qui réussissent à trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle. Certainement un grand défi de notre génération ! Pour cet article et pour célébrer le premier anniversaire de Picoum, nous avons discuté avec notre intrépide dirigeante Isabelle Racicot - co-fondatrice de Picoum et personnalité de TV et radio.

Peux-tu décrire ce que tu fais ?

Je cours après le temps, continuellement ! C’est ce que je fais parce que je suis maman de deux garçons de 10 et 13 ans et parce que j’aime travailler. Je suis animatrice de télévision et de radio et présentement, j’anime l’émission En Première Classe, sur RougeFM à chaque midi, depuis 3 ans. Je travaille aussi sur Picoum, un site que j’ai démarré avec mes associés. Je participe, une fois par semaine, à l’émission de télévision Salut Bonjour et j’anime plusieurs évènements corporatifs dans l’année. J’aime le contact avec le public, qu’il soit via les médias, internet ou en vrai.

À quoi ressemble une de tes journées type à partir de ton réveil ?

Ce que j’aime de mon métier c’est que les journées se succèdent mais ne se ressemblent pas. De façon générale, je me lève à 6h pour lire mes journaux. Mes enfants se lèvent vers 7h et dès lors commence la folie du matin; les déjeuners, préparer les boîtes à lunch, m’assurer que les lits soient faits et les dents brossées, etc. Une fois les enfants partis vers 8h30, je commence à préparer mon émission de radio. A 9h, j’ai un Skype quotidien avec mon associée principale et mes charmantes employées. Je suis en direct de 11h30 à 13h. En après-midi, je travaille sur Picoum et ma description de tâches est large: Procéder à la livraisonde produits, rédaction d’articles, recherche de produits à ajouter dans la boutique en ligne, planification de projets à venir, répondre à des clientes, et j’ai souvent des réunions diverses. C’est aussi en après-midi que j’effectue mes tournages pour Salut Bonjour ou à titre d’invitée dans des émissions de télévision diverses. J’arrive à temps pour préparer le souper et faire les devoirs avec mon plus jeune. Une fois les enfants couchés, souvent, je me remets à travailler, à lire les commentaires des clientes sur Picoum et faire de la recherche pour mon émission de radio.

Quels sont les défis que tu rencontres comme femme d’affaires ?

Avez-vous 30 minutes ?! Je pense que mon plus grand défi est d’être à 100% dans le moment présent. Je m’explique : Quand je travaille, c’est difficile de ne pas penser au souper à faire, aux rendez-vous à prendre pour les enfants, etc. Et à l’inverse, quand j’assiste les enfants avec leurs devoirs ou quand je suis à une de leur pratique de football, c’est difficile de ne pas penser à ce qu’il me reste à accomplir pour le travail. C’est typiquement féminin ! J’ai l’intention de travailler davantage ce point dans la prochaine année.

En tant que femme d’affaires, je trouve aussi qu’il est important de se faire un réseau de contacts. Les femmes sont souvent plus timides à ce niveau là. J’aimerais avoir le temps de développer davantage ce côté et ainsi bénéficier des conseils, des expériences et expertises des autres et en retour, offrir les miens. Je crois vraiment qu’on est plus fort en équipe. Les hommes que je connais réussissent très bien sur ce point. Dernier point, mieux gérer mon stress. J’ai une relation amour-haine avec le stress (rires).

Avec un horaire aussi chargé, comment arrives-tu à trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle ? As-tu quelques trucs ?

Je n’ai pas trouvé LA solution pour obtenir un équilibre, mais je vis avec un déséquilibre qui me convient. J’ai arrêté, il y a longtemps, de chercher la perfection dans tout ce que je fais. C’est impossible. Mes enfants vivent avec une mère imparfaite et je l’assume. Dans mon travail, je donne mon 100% mais si je n’arrive pas à terminer mes tâches ou si j’ai l’impression de ne pas avoir fait une bonne émission, je me dit que je vais me reprendre le lendemain. C’est tout.

Que fais-tu pour te détendre ?

J’aime dire que j’ai un côté égoïste qui m’aide à prendre des pauses sans culpabilité. J’aime aller au spa, idéalement 1 fois par 2 mois, je fais un cours de danse hebdomadaire, je m’entraîne si possible, et je pars une fin de semaine par année pour un escapade avec mes meilleures amie. Aussi, je prends quelques jours seule à l’hôtel pour faire le vide et me ressourcer, et les moments que je passe aux matchs de football à encourager mes enfants me permettent de complètement décrocher. Ma vie sociale est importante à mon équilibre mental et j’ai la chance d’être entourée d’amis, et d’un mari qui partagent mon amour pour la nourriture et les soupers festifs. Ah oui, et nos vacances en famille sont sacrées! Jamais je vais laisser le travail m’empêcher de partir avec mes amours.

Ton choix : vin ou cocktails ?

Les deux ! Pourquoi faire un choix ? Je préfère le vin et j’adore faire des nouvelles découvertes comme un bon gin menthe/concombre. Cheers!

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ai donné ?

Je ne sais pas si c’est le meilleur conseil mais j’ai souvent cette phrase en tête : « Tu es responsable de la façon dont les gens te traitent. » Elle s’applique autant dans la vie personnelle que professionnelle.

Qu’est-ce que le succès ?

Pour moi le succès est relatif et est quelque chose de personnel. Ce qui est un succès pour moi peut paraître comme un échec pour quelqu’un d’autre. Pour moi, le succès se mesure par le sentiment du devoir accompli et de fierté. J’aime beaucoup cette phrase . « Des fois tu gagnes et des fois, tu apprends. » C’est comme ça que je me sens avec Picoum. La site a seulement un an et nous avons essayé différentes choses. Parfois les résultats étaient concluants, des fois non mais nous avons beaucoup appris. Notre « bébé » a un an et nous avons de nombreuses idées pour le faire grandir au cours de la prochaine année. Cette perspective m’excite beaucoup.