Livraison gratuite sur toute commande de $50+
Aucun produit n'a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Pourquoi je rencontre des hommes plus vieux

31/01/2017 Claudia Lalancette

J’aime les hommes plus vieux. Parfois, vraiment plus vieux. Voilà, c’est dit.

J’ai vécu ma première relation sérieuse à 17 ans. Il en avait 27.

Pauvre papa. Avec ses yeux de père inquiet, il m’a dit avec l’air le plus sérieux du monde « Je peux comprendre que ma fille soit attirée par un garçon plus âgé, mais pas l’inverse. »

Ça m’avait bouleversée, mais ça ne m’avait pas empêchée de vivre cette histoire pendant plus d’un an.

Je me souviens peu de ma période de célibat entre mes deux dernières relations, mais chose certaine, ce n’était pas mon intention de renouer avec ma récente habitude.

Et puis, j’ai rencontré mon ex à l’été de mes 20 ans. Il avait 32 ans.

Dans ma tête, ça n’allait être qu’une passion d’été, une histoire qui te fait sentir vivante, belle, désirée, importante. Je répétais sans cesse à ma famille et mes amies qu’ils n’allaient jamais le rencontrer.

 « Franchement, 12 ans d’écart, c’est exagéré. »

On est tombé amoureux, sans s’en rendre compte, sans le demander. On s’est aimé beaucoup, longtemps, parfois difficilement. Pendant 3 ans.

La relation s’est terminée il y a quelques mois et je me suis souvent demandé si la différence d’âge en était la cause. La réponse est définitive : Non.

C'était une fin de relation comme n’importe qui peut la vivre. Des chemins qui doivent se séparer parce que la destination finale désirée n’est plus du tout la même des deux côtés.

Que me réservent mes prochaines relations ? Aucune idée.

Je sais seulement que j’ai mis 23-30 à la limite d’âge sur Tinder et que le gars de 25 ans au bar la dernière fois était loin d’être assez intéressant.

Parce que oui, il y a un clash maintenant. Parce que oui, inconsciemment, j’ai encore envie de vivre une histoire qui me fait sentir vivante, belle, désirée, importante. Que j’ai envie d’apprendre, d’être intéressée, d’admirer et que présentement, ça semble être le cas seulement avec des hommes plus âgés.

Un problème vous me direz ?

Peut-être. Sans doute. Mais je ne suis pas naïve, ni inconsciente.

Je sais que ce n’est pas l’idéal. Je sais aussi qu’au fond de moi, je ne me souhaite pas de revivre une relation avec un si grand écart, mais que si ça se représente, je n’aurai pas peur de la vivre, parce que ça peut être beau. Longtemps.

Je sais aussi que j’aimerais beaucoup mieux être en couple avec un gars de mon âge, rêver à notre première maison ensemble et se raconter nos journées de premières vraies expériences professionnelles, mais pour l'instant, ça ne m’est jamais arrivé.

Je fantasme sur le gars qui pourrait être mon père au bureau et je me demande comment tout ça a réellement commencé.

Et puis je me suis souvenue qu’à 13 ans, je comptais déjà sur mes doigts le nombre d’années qui me séparaient d’avec mon prof de karaté en espérant que l’écart paraisse moins grand dans quelques années.

Et vous savez quoi ? Ça a effectivement paru moins grand plusieurs années plus tard. Et c’était beau.

Parce que « L'amour n'a point d'âge; Il est toujours naissant. Les poètes l'ont dit. »*

*Citation par Blaise Pascal.