Livraison gratuite avec tout achat de $75 et +
Aucun produit n’a été trouvé...
You are using an unsupported browser. Please use a more modern browser like Google Chrome.
en fr
Vide

Votre panier est vide

Total: $0.00

Vidéo : Conseils mode du styliste Law Roach

24/08/2016 Isabelle Racicot

Depuis un certain temps, dans les médias, on décrit Céline Dion comme une nouvelle icône de la mode. L’homme derrière ce changement est le styliste américain, Law Roach, que j’ai rencontré en coulisse au Centre Bell à Montréal pendant que la chanteuse faisait son test de son avant un spectacle. Law travaille avec Céline depuis quelques semaines seulement, mais déjà leur chimie est évidente.

« Il m’a sorti de ma garde-robe et maintenant, il y a des nouvelles fleurs qui poussent,»
a récemment dit la star à Entertainment Tonight

J'ai discuté avec Law à propos de son humble commencement et bien sûr je lui ai demandé ses meilleurs conseils de style :

Law, j’ai trouvé touchant ce texte rempli de reconnaissance que tu as mis sur Instagram. Tu fais allusion à tes origines, donc, d’où viens-tu?

J’ai grandi très modestement dans le sud de Chicago. Quand j’y pense, je trouve que c’est incroyable jusqu’où la mode m’a transporté. Les gens me demandent souvent si travailler avec Céline Dion était un rêve que je caressais depuis longtemps mais pour être parfaitement honnête, les choses sont arrivées tellement rapidement dans ma vie que je n’y avait même pas encore rêvé !

Quel fut le point tournant dans ta vie?

Ma trajectoire a été fulgurante. Je n’ai pas arrêté de travailler au cours des quatre dernières années. Je n’ai pas vraiment le temps de faire de rétrospective et de me poser ce genre de question. Je sais uniquement que je suis très reconnaissant de travailler avec des femmes merveilleuses et talentueuses comme Zendaya, Ariana Grande, Ruby Rose et maintenant, Céline.

Es-tu surpris par toute l’attention que tu reçois et par cette nouvelle étiquette d’icône de la mode apposé à Céline?

Je vous jure que ce que je vais te répondre est vrai. Je ne pense jamais à ce qui va se passer, ou comment le look va être perçu. Je me nourri professionnellement et personnellement du sentiment de bien-être de mes clientes. Quand je vois dans leur visage, qu’elles sont heureuses et confiantes et qu’elles me disent à quel point elles aiment ce qu’elles portent et qu’elles se sentent bien, c’est en quelque sorte ma nourriture. C’est mon énergie. Si par la suite, le look est apprécié et fait jaser, c’est la cerise sur le Sunday. Je pense que nous avons fait de bons choix, Céline et moi, lors de son séjour à Paris et c’est très flatteur de recevoir autant de commentaires positifs. C’est comme si Céline a eu une re-naissance et maintenant, une nouvelle génération, qui ne connaissait pas son sens de la mode, l’apprécie et y adhère. C’est super. Ce n’était pas prémédité de ma part. Tout ce que je voulais, c’est faire en sorte qu’elle soit heureuse.

Comment travaillez-vous ensemble? Certains stylistes aiment bien présenter ce qu’on appelle un “look book” avec des images très détaillées de l’ensemble proposé.

Je ne travaille pas du tout comme cela. Je suis quelqu’un d’extrêmement émotif. Céline a d’ailleurs déjà dit en entrevue que j’étais quelqu’un de très passionné ! Je ne veux pas passer pour un fou mais c’est comme si les vêtements me parlent quand j’habille Céline. Prenons Paris comme exemple, peu importe l’évènement qu’elle avait, elle descendait me voir dans la pièce aménagée pour ses vêtements ( un peu comme celle dans laquelle nous nous trouvons en ce moment) et on choisissait, sur le champs, ce qu’elle allait porter. C’était toujours influencé par nos énergies. Des fois, Céline arrivait devant moi et je disais...son énergie est verte, c’est ce qu’elle dégage aujourd’hui et c’est comme ça qu’on a opté pour le camaieu de vert avec la robe Gucci. C’était une décision émotive.

Si on a une seule paire de souliers de luxe qu’on peut s’acheter dans une vie, laquelle tu nous conseilles?

Une seule….j’irais avec la paire “classique “ de Christian Louboutin. C’est une paire très interactive que l’on peut porter autant avec une robe cocktail, qu’une robe de bal ou encore avec des jeans et un t-shirt. Bref, c’est LA chaussure de luxe à avoir.

Dans le même esprit, si on ne peut que s’acheter un sac de luxe dans une vie. Lequel devrait-on posséder?

Je pense que toutes les femmes au monde mérite d’avoir le classique Chanel 2.55. Il est intemporel. Il existe depuis 50 ans et il est encore actuel et le sera pour encore longtemps. C’est la pièce de luxe ultime.

Les femmes me demandent souvent comment trouver son propre style. Quel conseil tu peux leur donner?

La première chose que je réponds c’est qu’il faut essayer les vêtements. Souvent, les gens vont écouter des types comme moi, des “ spécialistes” qui avons des opinions sur ce que la femme devrait porter et comment elle devrait le porter. Ultimement, quand vous entrez dans un magasin, que vous regardez un morceau de vêtement, que vous l’essayez et que vous l’aimez, il est pour vous. Portez-le fièrement, peu importe l’opinion des autres. Si vous vous trouvez belle dedans, vous serez confiantes. Et quand vous pensez à un morceau que vous n’avez pas acheté et que vous le regrettez, retournez le chercher !